Les frottages de Max Ernst

Les frottages de Max Ernst
Les frottages de Max Ernst

Avant de faire partie de l’univers artistique, le frottage est sans doute la toute première façon d’imprimer. Il s’agissait alors essentiellement du frottage de pierre.

Le frottage est aussi une technique qui permet en archéologie de faire l’empreinte de pierres pour en révéler les détails écrits ou dessinés.

Au XXe siècle, Max Ernst est l’initiateur de la technique du frottage intégrée aux arts plastiques. L’idée lui est venue en faisant des recherches sur le surréalisme en lien avec l’inconscient. La vidéo qui suit vous montre l’artiste dans son atelier manipulant les papiers et les supports d’empreinte. Il frottait une mine de plomb sur une feuille de papier appliquée sur une surface comportant des aspérités, des reliefs.

C’est à partir de 1925-1926 que Max Ernst intègre le frottage à ses pratiques.

Max Ernst_Histoire naturelle

Max Ernst, Histoire naturelle 1926

Ernst-Foret-et-soleil-1931-frottage-sur-papier

Max ErnstForêt et soleil-1931-frottage sur papier

La vidéo :

La vidéo qui suit vous montre l’artiste dans son atelier appliquant la technique :

http://www.youtube.com/watch?v=pvS4QeUI_b4

Les œuvres faisant appel à cette technique sont essentiellement graphiques, c’est-à-dire dessinées.

S. Ladic

Les articles connexes :

 

Suggestions de livres pour aller plus loin :

     

Envoyez cet article à vos amis. Partagez !

4 Responses »

  1. Pingback: Comment faire un frottage ?

  2. Pingback: La texture qu'est-ce que c'est ?

  3. Pingback: Les frottages de Max Ernst | Arts plastiques au...

  4. Pingback: Les notions, les mots clés des arts plastiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *