Interview de Stéphane Dubois ou le rêve lumineux

Interview de Stéphane Dubois ou le rêve lumineux
Interview de Stéphane Dubois ou le rêve lumineux

Cette semaine j’aimerais vous faire rencontrer Stéphane Dubois et ses peintures. L’artiste marseillais a accepté de répondre à quelques questions que je lui ai posées. Voici une interview qui saura, je l’espère, éclairer vos yeux et plus….

 

Interview réalisée le 10-03-2015

« Bonjour Stéphane, nous nous sommes rencontrés dans un salon et je reconnais que les peintures que vous avez mises en avant ont su attirer mon attention. J’avais l’impression d’être en pleine promenade dans le spectre de lumière.

Quel est votre parcours artistique ?

Un rêve lumineux datant de 32 ans m’a montré le chemin de la peinture. Depuis en autodidacte j’ai cheminé et exploré, et découvert….et partagé.
Quelle a été votre première rencontre avec l’art ?

Ce rêve !!
Quels sont vos influences artistiques ?
Rembrandt, Turner, Monet, Yves Klein, Antoni Tapiès, Bernard Pagès, James Turell, David Hykes, Marc Vella
D’où vient votre inspiration ?

De la musique et du silence, de l’harmonie et de l’amitié que j’entretiens avec la Lumière et les couleurs.

Stéphane Dubois_ 2014 - photo © Stéphane Dubois

Stéphane Dubois, sans titre, 2014 – photo © Stéphane Dubois

 

Avez-vous une technique que vous affectionnez plus particulièrement ? Pourquoi ?

Oui la mienne : peindre avec les mains en utilisant directement des pigments qui sont à la couleur ce que la fleur est à l’arbre, matières telluriques révélant le ciel.

Comment vous définir personnellement à ce jour ?
ça je sais pas faire (me mettre en case ou en prison)
Quelle est pour vous la définition de l’art ?

Une voie d’élévation de la conscience, une voie d’éveil et de soin. Une fête !
Stéphane Dubois_chant magnétique_2014 - photo © Stéphane Dubois

Stéphane Dubois, chant magnétique, 2014 – photo © Stéphane Dubois

 

Si vous étiez un personnage célèbre, qui seriez-vous et pourquoi ?

Léonard de Vinci mais version contemporaine quand même !

Le côté explorateur «  touche à tout », vivant, magnifiant.

 

Quelle est votre œuvre préférée ? Pourquoi ?

L’urinoir de Marcel Duchamp : un coup d’échec magistral, un chef-d’œuvre d’humour qui continue d’alimenter certaines conversations si longtemps après…et honoré de si belle façon par Pierre Pinoncelli.

 

Existe-t-il des thèmes majeurs dans vos créations ?

Le lien masculin-féminin, la germination, la lumière, l’orgasme.
En moyenne, combien de temps passez-vous sur une production ?

Il n’y a pas vraiment de règles : une réalisation peut être rapide après une longue maturation.

Le tempo de l’improvisation peut-être lent aussi et laisser s’étirer le temps présent.

 

Stéphane Dubois_axe chromatique_2014 - photo © Stéphane Dubois

Stéphane Dubois, axe chromatique, 2014 – photo © Stéphane Dubois

 

Les voyages, sortir, vous déplacer, est-ce que cela tient une place dans votre inspiration ?

Surtout par les possibles rencontres que cela occasionne.
Comment définir votre style artistique ?

Je n’aime pas me définir mais parlons de « lyrisme de la couleur » ou de « cinétisme chromatique »
Agissez-vous par impulsion ou par des actes réfléchis dans vos créations ?

II faut une impulsion, un désir ; et de la réflexion aussi dans l’intervalle entre les réalisations. Les deux ne sont pas du tout incompatibles mais plutôt complémentaires.
Lors de vos créations, essayez-vous de faire « passer » des messages ?
Si oui lesquels ?

Oui il y a cette notion de message, mais intraduisible en mot ; traduisible par contre en couleur. On peut dire que l’œuvre est un message, comme une missive de couleur et de Lumière.
Impliquez-vous vos émotions personnelles dans vos œuvres ?

Je ne saurai faire autrement

 

Une fois aboutie, votre création vous paraît-elle, comme ce que vous avez imaginé ?

J’évite de trop imaginer, au profit du ressenti. Une œuvre me plaira d’autant plus qu’elle m’emmène dans des territoires que je n’ai pas jusque-là visité.

 

Quelle est votre couleur préférée ?  et pourquoi s’il y en a une.

Question couleur, j’ai un faible pour le rouge cerise (grenat) et l’indigo, et pour le blanc qui les contient toutes.

 

Vos projets futurs ?

Continuer mes explorations et approfondir la possibilité de faire du bien par mon art.

Coupler un peu plus la musique et la peinture. La vidéo. Développer un travail plus interactif.

 

Vous allez exposer au SIAC, pouvez-vous nous en parler ?

Le SIAC c’est surtout Marseille, ma ville.

Mon stand est au N° 116 : 12 m² de plaisir et d’éveil !….enfin cela c’est au public de le goûter et de l’apprécier, n’est-ce-pas ?

 

Voulez-vous ajouter quelque chose qui vous tient à cœur ?

Oui ce qui me tient à cœur : l’Amour !

 

Un Merci chaleureux, Stéphane d’avoir bien voulu partager avec nous un peu de votre histoire artistique.

Pour voir le site de Stéphane Dubois : http://www.stephane-dubois.com

 

Sylvia Ladic

 

Image de tête : Stéphane Dubois, Alliance, 2014 – photo © Stéphane Dubois

Si vous avez aimé ce billet, vous aimerez aussi peut-être

 

 

Envoyez cet article à vos amis. Partagez !

4 Responses »

  1. Merci Sylvia pour la rencontre avec ce plasticien magicien des couleurs et de beaucoup d’autres choses…….; et pour tout ce que tu apportes et partages avec les enseignants.
    C’est toujours avec plaisir que j’ouvre tes messages. Merci encore

  2. Pingback: Le bleu dans l'art, l'histoire, la culture Part.2

  3. Pingback: Les notions, les mots clés des arts plastiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *