Définition d’arts plastiques

Définition d’arts plastiques
Définition d’arts plastiques

Les frontières des arts plastiques sont parfois un peu vagues dans l’esprit de personnes que je peux rencontrer. Ce que je comprends puisque le terme a évolué en parallèle des pratiques artistiques qui elles-mêmes se sont vues enrichies. Aussi voici une tentative de définition de l’appellation arts plastiques.

Qu’est-ce que veut dire plastique?

Dans ce contexte, plastique n’a rien à voir avec la matière plastique, mais signifie formé, modelé, du grec πλάσσειν, “plassein” : former.

On connait la chirurgie plastique qui va remodeler un visage ou un corps, ou bien le fait de dire de quelqu’un qu’il a une belle plastique, impliquant ses belles formes, et bien ici il s’agit de ce qui peut être modelé, autrement dit mis en forme d’un point de vue des arts.

Quels sont les domaines des arts plastiques?

Dans ses origines anciennes occidentales on y incluait  les arts relatifs au modelage tels la sculpture, la céramique et l’architecture (1). Cette expression depuis le XIXe siècle, fait référence à tout art qui a une action sur la matière, en intégrant la peinture, le dessin, la gravure. Et finalement, le XXe siècle apportera son lot de nouveautés historiques, sémantiques, matérielles et technologiques en y intégrant la photographie, la vidéo et le cinéma, l’art numérique, les performances, le happening, les installations et autres pratiques artistiques expérimentales.

Auguste-Rodin_1840-1917_G.Clemenceau__C.Baraja-photo

                                                                            Auguste Rodin (1840-1917)
Georges Clemenceau, Terre cuite, Paris, musée Rodin Photographie de C. Baraja

Aussi, aujourd’hui on utilise de plus en plus le terme d’Arts Visuels à cause du caractère polémique et évolutif des arts plastiques. Les plasticiens actuels refusent d’être assimilés aux formes artisanales, aux arts appliqués ou décoratifs ainsi qu’à certaines pratiques populaires, amatrices ou commerciales. Cependant il est à noter que l’on assiste actuellement à un rapprochement de toutes les formes d’art, notamment à travers la notion d’installation où un espace peut être investi par un plasticien manipulant des sons, des images projetées, des objets fabriqués, des lumières…

 

Installation de Marcel Duchamp, 1946-1968 , « Étant donnés » visible au Philadelphia Museum of Art à Philadelphie. (“Etant donnés 1)La chute d’eau 2)le gaz d’éclairage  » est la dernière œuvre de Marcel Duchamp, réalisée dans le plus grand secret de 1946 à 1968 (mort de l’artiste). Elle a été exposé le 7 juillet 1969 au musée de Philadelphie Appelée par Marcel Duchamp « environnement » ou « sculpture- construction », elle semble être les débuts de l’installation. L’environnement ici filmé peut paraître choquant , dérangeant. Pour cause, le dispositif met le spectateur en position de voyeur, l’oeil rivé dans un trou de bois. La scène elle-même comporte aussi un aspect dérangeant : la nudité, la position du personnage et ce désagréable sentiment d’être face à une scène de crime… Le titre vient en plus compliquer l’affaire et n’apporte pas de réponse directe, au contraire, ajoute à l’intrigue, attire l’attention sur ces éléments. Nous restons face à une scène des plus mystérieuses. Le spectateur pris à parti est celui qui regarde dans le trou. Sa participation curieuse le prend au piège d’une scène que peut-être il ne devrait pas regarder… Et oui, une belle illustration de la phrase : « L’art dérange, la science rassure« … Mais l’art n’est pas que là pour déranger bien sûr !

 

On exclura donc des arts plastiques ou visuels tout ce qui n’a pas réellement de cohérence esthétique ni de démarche artistique telles que l’artisanat qui s’appuie d’avantage à créer des objets de la vie courante, parfois décoratifs et esthétiques avec une légère différence quant à l’artisanat d’art qui utilise des matières naturelles comme la terre, le bois, la laine, la soie, le  cuir… Ce clivage n’existe pas dans tous les pays, il est moins présent dans les pays orientaux.

“L’enseignement du « dessin » date de 1802, il fut mis en place par Napoléon Bonaparte dans les lycées de garçons. Le mot « Arts Plastiques » apparaît dans les textes à partir de 1925.” (2)

Pour une vision plus synthétique voici un tableau des domaines différents :

Arts plastiques Dessin
Sculpture
Photographie
Happening
Art numérique
Peinture
Vidéo
Performances
Installation…
Architecture
Arts appliqués Ameublement
Céramique
Orfèvrerie
Tapisserie
Costume
Mosaïque
Arts graphiques Publicité / affiches
Packaging (emballages)
Revues / périodiques / livres
Symboles / marques de fabrique / logo / sigles
Billets de banque / timbres
Typographie
Pochettes de disques…
Artisanat d’art Poterie
Travail du cuir
Broderie
Ferronnerie
Travail du bois
Céramique
Verrerie
Tissage
Marionnettes…
Artisanat boulangerie
Bijouterie
Menuiserie
Peinture en lettres
Carrossier
Ebénisterie
Coiffure
Serrurerie
Peinture en bâtiment

 

Que fait-on en arts plastiques?

En Arts Plastiques nous manipulons donc des formes à travers la peinture, la photographie, la sculpture, les assemblages, le dessin, les installations ou les possibilités numériques etc. de la même façon que la musique manipule des sons, la littérature, des mots, …

Les approches sont variées : Nous apprenons des techniques, nous rencontrons les œuvres de notre histoire, nous les analysons pour en comprendre l’intérêt, nous en discutons, nous construisons, fabriquons, dessinons… Bref tout ce qui peut aider à utiliser et interpréter ce langage ancestral.

Il y a de nombreuses actions et gestes: dessiner, peindre, découper, coller, photographier, assembler, modeler, cliquer, imprimer, écouter, décrire, filmer, travailler sur l’ordinateur les images…

Dans son apprentissage, on use de différents instruments, de différentes techniques, différents supports avant de confirmer une réelle voie, plus personnelle; un style, une identité.

Comme le disait Ingres : « il faut apprendre à voir ».

J.Auguste-Ingres_dessin-d-etude_19e

Dessin de Jean Auguste Dominique Ingres, “Antiochos” (Huit études de bras pendants), début IXème,  musée Ingres à Montauban

Par des méthodes, nous apprenons à décoder une image, comprendre ce qu’elle veut dire, que ce soit un tableau, un dessin, une sculpture, une image publicitaire, une architecture…Comme pour un livre lu, on peut en débattre avec d’autre de ce qui perçu, à quoi cela fait penser, ce qu’on en comprend, l’ambiance que l’on ressent, sa participation à faire évoluer la pensée… Notre quotidien est chargé d’images, publicités, télévision, jeux vidéo, signalétique… dont on ne cerne pas réellement l’impact; à force de les voir elles sont devenues banales, et nous oublions notre sens critique. Là, le plasticien pose un regard nouveau, souvent décalé en se réappropriant le quotidien dans une création nouvelle, différente. C’est ce qu’on peut intégrer dans la notion de démarche artistique. On comprend alors que faire des arts plastiques c’est aussi réfléchir, mettre en critique.

Les rencontres avec l’art sont variées : des livres, des catalogues, des cédéroms, des documents, des diaporamas, des films, des documentaires des court métrages, la bande dessinée… et … le plus important, les œuvres elles-mêmes exposées. En effet rien de tel que la confrontation avec l’œuvre pour en comprendre ou ressentir l’impact. Je me souviens étant bien plus jeune de la première fois que j’ai vu “La Joconde” de Léonard de Vinci au musée du Louvre. Je m’étais exclamée “mais elle est toute petite!” On voit bien que les livres ne suffisent pas, donc je ne saurais que vous encourager à aller voir les œuvres dans leur contexte d’exposition ou de création. On ne crée pas en restant replié sur soi mais en s’ouvrant au monde extérieur.

L’approche aussi des arts plastiques doit être emprunte de tolérance et d’ouverture d’esprit au risque de passer à côté du sens réel. C’est ce que l’on pourrait appeler la culture. Un regard éclairé d’acceptation de la différence qui ne veut pas dire forcément être d’accord. C’est un point crucial des arts plastiques car “l’art dérange, la science rassure”. Il faut accepter d’être dérangé. C’est un terrain en perpétuel mouvement!

JeanMichel-Basquiat_the king-of-the-zulus_1984-85_Ph.S.Ladic

Jean-Michel Basquiat, Kings of the zulus, 1984/85, acrylique sur toile, pastels gras et photocopies couleurs sur papiers collés, Musée d’Art Contemporain de Marseille, photo s. Ladic

A quoi servent les arts plastiques ?

Je rencontre souvent des réflexions de mes élèves ou de leurs parents que je résume par “les arts plastiques ça sert à rien!”

  • Les arts plastiques sont un langage, il permet de s’exprimer. il y a des techniques comme on apprend la grammaire, du vocabulaire des formes, des couleurs, des lumières…
  • Ils sont un accès culturel à notre mémoire, notre histoire.
  • Ils aiguisent notre sens critique et nos facultés d’analyse.
  • Ils permettent de développer notre sensibilité
  • Ils développent notre perception des codes de représentation pour nous rendre acteurs face aux images plutôt que de les subir. (Cf. la publicité, la TV)
  • Ils augmentent notre curiosité
  • Ils participent du développement de l’imagination. Quel que soit le métier que l’on fasse, rien de tel dans une équipe que quelqu’un qui a des idées, une imagination suffisante pour dépasser un problème, faire face aux situations.
  • Ils arrêtent le temps ! Et oui ! fort est de constater que lorsque mes élèves ou moi sommes dans une démarche de création, nous ne voyions pas le temps passer. Tout simplement parce que nous sommes dans le moment présent, juste investis dans une tâche.
  • il peut devenir un véritable engouement et nous orienter dans une voie professionnelle artistique.
  • Les métiers qui font appel de près ou de loin aux Arts-Plastiques sont très nombreux. Par exemple  : illustrateur, graveur, peintre, graphiste, photographe, ferronnier d’art, ébéniste, infographiste, directeur artistique, conservateur de musée, galeriste, paysagiste, professeur (Eh oui…!), publiciste, designer, architecte…la liste est longue.

photo-reporter_Ph.Godo-Godaj

Métier : photo-reporter, 21 jan Tirana/Albania, Photo de Godo-Godaj sous licence creative commons

Pour aller plus loin, je vous invite aussi à lire la définition des arts plastiques des programmes du collège (Bulletin officiel spécial n° 6 du 28 août 2008). Ils démarrent par une présentation qui clouerait le bec de tout détracteur de l’art au collège. Vous trouverez le programme en cliquant sur ce lien : http://cache.media.education.gouv.fr/file/special_6/28/0/programme_arts_general_33280.pdf

N’hésitez pas à laisser un commentaire, vos lumières et sentiments éclaireront les autres.

S. Ladic – htt://e-cours-arts-plastiques.com

Sources :

(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Arts_plastiques 

(2) http://www.notredamereims.com/arts/oeuvre/glossaire.pdf

Envoyez cet article à vos amis. Partagez !

19 Responses »

  1. e-cours-arts-plastiques.com est un site important tant il a une responsabilité sur la notion d’art envers les jeunes qui demain seront adultes et transmettront à leur tour.
    MAIS il faut bien comprendre que la ou les notions de l’art qui sont enseignées en France ne sont pas celles qui sont enseignées dans les autres pays du monde. Puisqu’il s’agit avant tout de ne pas s’enfermer ni d’enfermer, je ne donne d’opinions personnelles, J’INVITE seulement à cultiver son esprit critique, pour cela la meilleure solution est d’explorer les autres définitions de l’art contemporain à travers le monde contemporain. Internet peut y jouer un rôle important, bien que lui aussi est formaté pour des sélections d’informations en fonction de la région du monde où l’on réside. Déjà, recherchez avec ces mots clefs ‘Enseignement de l’art », ouvrez des livres dont les sources sont citées et sérieuses, par exemple dans l’Encyclopédie Universalis qui est une des plus complète et actualisée en permanence. Allez voir ce que l’ont fait et pensent sur l’enseignement de l’art ; en Allemagne, en Italie, en Finlande…etc… en Europe, aux Etats Unis, au Japon … Vous serez surpris de l’extraordinaire diversité des opinions et pratiques, sachez qu’aucune n’est la meilleure, toutes ont leurs pour ou contre, il n’y a pas une vérité, sauf dans les régimes totalitaires…Soyez curieux, ouverts pour anticiper sur les promesses d’un monde meilleurs, vous n’êtes pas des moutons et l’art n’a pas de frontières…Bon voyage et vive l’aventure de la vie.
    Domé

    • Merci Domé de cette incitation à l’ouverture d’esprit et à la curiosité. En effet enseigner et apprendre l’art n’est pas un formatage de la pensée mais bien un éveil à la critique. L’art est en perpétuel mouvement et se définit en se faisant. L’art de demain sera ce que nous en faisons et les progrés technologiques sont en train de drôlement chambouler certaines notions crues acquises (momentanément), avec le pour et contre et des questions qui mènent à l’éthique ou la morale parfois. L’art reste un porte parole bien bavard de l’homme en devenir et tous les sujets y sont présents. De quoi nourrir les esprits curieux et polémiques.

    • N’hésitez pas à me faire parvenir vos messages Samba (mon adresse mail sur la page à propos). C’est avec beaucoup d’intérêt que je me pencherai sur votre travail.
      Sylvia

  2. L’art (l’art plastique)est une richesse que nous possédons et que nous devons valoriser par tous les moyens qu’il faut. Mais malheureusement peu de personnes accordent de l’importance à cela. La technologie est entrain de tout dénaturer. peu à peu l’art plastique risque de un peu de son originalité, chose qu’il faut éviter à tout prix.

    • Alfred, je reste une grande optimiste, les arts plastiques ont leur place au collège dans l’enseignement obligatoire puis ils sont omniprésents, les vêtements, la décoration, les sigles, logos, publicités, films, photographies… sont des dérivés des arts plastiques pour moi. J’y vois les arts de la forme, des couleurs et le message qui sous-tend une oeuvre. L’objectif, la démarche paraissent très différents, mais au final un tableau comme un logo ou un générique publicitaire se vendent. Mais c’est une autre histoire, je soulève que les arts plastiques ne sont pas visibles seulement en tant qu’oeuvre d’art dans un musée ou une galerie, mais que l’art imprègne beaucoup de choses de notre quotidien.
      Quant à la technologie, elle est à mon avis un alié des arts plastiques, il n’y a qu’à voir à travers l’histoire des arts à chaque fois que les artistes se sont saisi du progrès. La photographie, le film, l’architecture, la poésie, la musique, la littérature, la science et ses technologies se retrouvent comme des partenaires des arts plastiques. Actuellement tous les genres peuvent se mêler aux APL, cela promet avec les nouvelles technologies de grands revirement à mon avis. Voir l’article du vivant dans l’art La technologie est un réel atout pour les découvreurs que sont les artistes.

  3. J’ai encore l’envie de lire vos idees et vos definitions sur les arts plastiques, merci. N’hesitez pas de me l’envoyer sur mon adresse e-mail. Silvia ladic je compte sur vous

    • Je suis très heureux,merci encore une fois.
      Ce site m’apporte énormément dans ma fonction de professeur d’Arts plastiques.

  4. Pingback: Chantal Rondeau (rondchan) | Pearltrees

  5. Pingback: Définition d’arts plastiques | Art...

  6. Pingback: Cours Arts Plastiques | Pearltrees

  7. Pingback: Côté prof | Pearltrees

  8. bonjour

    pouvez vous m aider , je dois réaliser un paysage de mon choix compose uniquement de logotypes , mais comment proceder merci pour votre aide

  9. Pingback: Outils | Pearltrees

  10. Pingback: Apapuche | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *