Biographie de Roman OPALKA

Biographie de Roman OPALKA
Biographie de Roman OPALKA

Biographie de Roman OPALKA

Une œuvre à l’infini

OPALKA_1965-photographie 3172927_autoportrait

OPALKA_1965-photographie 3172927_autoportrait

Identité

Prénom / nom :

Roman Opalka

Spécialité

Opalka fait de la peinture, de la photographie et des enregistrements sonores.

Date de naissance et de décès :

Cet artiste d’origine polonaise est né dans la Somme en 1931 mort le 6 août 2011 en Italie.

Siècle : XXème siècle

Parcours

Études

Il est diplômé de l’Académie des Beaux-arts de Varsovie et professeur d’Art à la Maison de la culture de Varsovie (1958-1960).

Périodes de travail :

– A partir de 1965, Opalka décide de peindre sur des toiles noires la suite des nombres de un à l’infini en blanc avec un pinceau n°O sur des toiles de 196 x 135 cm. Il intitule ses toiles Détail.

– A partir de 1972, il ajoute à chaque fond d’une nouvelle toile 1% de blanc, si bien que les nombres se fondent progressivement dans le support sur lequel ils sont inscrits.

– Il enregistre quotidiennement le son de sa voix prononçant les nombres qu’il est en train de peindre.

– Enfin, il termine chaque séance de travail en réalisant son autoportrait photographique.

Le tout de manière répétitive et systématique.

ScreenClip

Grandes caractéristiques / but

L’œuvre de Roman Opalka matérialise le temps qui passe, à travers ses autoportraits, une suite de nombres peints à l’infini, et ses enregistrements de sa voix changeant sensiblement au fil des années. Les autoportraits qu’il réalise après chaque toile peinte, montrent le blanchiment de ses cheveux, et les signes de vieillesse. Le fait que ses toiles et ses photographies soient en noir et blanc et systématiquement réalisés dans les mêmes conditions enlève tout détail superflu, toute anecdote reproduisant : toujours le même cadrage, la même lumière, le même point de vue frontal, le même processus… Renouvelant sans cesse le même dispositif, Opalka fait de sa vie une œuvre.

opalka-1972-varsovie

Roman Opalka se photographiant dans son atelier

« Ma position fondamentale, programme de toute ma vie, se traduit dans un processus de travail enregistrant une progression qui est à la fois un document sur le temps et sa définition ». Roman Opalka.

Le dialogue permanent avec le temps qui passe, la progression de l’usure, la vieillesse est un face à face avec la mort incontournable.

Pour n’en conserver que l’essentiel, son œuvre matérialise la durée même de sa propre vie.

Ici le temps qui passe n’est pas réglé par l’horloge mais l’acte de peindre, la pulsation du geste répété sur la toile. C’est une œuvre méditative sur l’œuvre elle-même et sur le temps.

Œuvres célèbres

1ère œuvre :

Reproduction de l’œuvre :

9353623

 

Nom de l’œuvre :

« Détail »

Date de réalisation

1965

Dimensions :

196 x 135 cm

Technique :

Peinture avec pinceau numéro zéro.

Thème principal

Le thème principal de cette œuvre est le temps qui passe montré par la progression des nombres peints dans une suite infinie.

2ème œuvre :

Reproduction de l’œuvre :

Opalka-2

 

Nom de l’œuvre :

“Série d’autoportraits numérotés”

Date de réalisation :

Sa série d’autoportrait a été réalisée à partir de 1965 jusqu’à la fin de ses jours, toujours dans les mêmes conditions.

Dimensions :

Les photographies mesurent 24×30,50 cm.

Technique :

Photographie en noir et blanc sur papier

Thème principal

« … ce que je nomme mon autoportrait, est composé de milliers de jours de travail. Chacun d’eux correspond au nombre et au moment précis où je me suis arrêté de peindre après une séance de travail. «   R. Opalka

“Je ne raconte pas ma vie, je manifeste ma propre existence”

Courant artistique auquel appartient l’artiste

Description du courant et Noms d’artistes du même courant

Le travail de Roman Opalka pourrait se rapprocher par certain côtés de l’art conceptuel de Joseph Kosuth qui nous propose par exemple une chaise exposée, sa photographie et sa définition.

Les apports de l’artiste dans le courant

Alors qu’on pourrait reprocher sa froideur à l’art conceptuel, le travail d’Opalka est empreint quant à lui d’une dimension humaine même si elle est montrée avec beaucoup de rigueur et de systématisme. Cette dimension qui nous fait nous rapprocher de la mort.

Sa situation dans son époque

Le travail d’Opalka montre un grand réalisme par son souci d’objectivité. Ses autoportraits sont célèbres ainsi que ses peintures en raison de sa démarche plutôt extrême qu’il nomme lui-même de “sacrifice” ou “punition”, répétitive et rigoureuse. Son œuvre témoigne de toute sa vie; d’un tableau noir au presque blanc…

Roman Opalka par Memoires-Actives

 

Le 6 août 2011, Roman Opalka a achevé son œuvre:
« le fini défini par le non fini »

lastNumber

opACC

 

Source :

· http://fr.wikipedia.org/wiki/Roman_Opa%C5%82ka

· http://www.arte.tv/fr/2405172,CmC=2404984.html

· http://dai.ly/b3oXD6

· http://opalka1965.com/fr/index_fr.php

 

S. Ladic – e-cours-arts-plastiques.com

Envoyez cet article à vos amis. Partagez !

One Response »

  1. Pingback: Les notions, les mots clés des arts plastiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *