Art sacré : confection d’un mandala tibétain

Art sacré : confection d’un mandala tibétain
Art sacré : confection d’un mandala tibétain

Faire un mandala tibétain demande tellement de concentration qu’il est l’apanage du moine bouddhiste. Il est alors à la fois un acte méditatif et spirituel et une offrande aux déités, qui en échange accordent leur protection.

Sa confection peut se faire sur plusieurs mois, en saupoudrant une surface de poudres fines colorées (sable fin blanc et pigments naturels).

Le mandala est ensuite détruit lors d’une cérémonie d’offrandes aux divinités protectrices.

Il symbolise l’impermanence, c’est à dire le caractère éphémère de la vie, ainsi que le non attachement matériel.

Nous pouvons ranger cette pratique dans les arts sacrés, au même titre que les icones religieuses.

La vidéo ci-dessous d’un mandala dédié à Chenresig montre la fabrication du mandal filmée en plongé et en accéléré. Chenresig est un Bodhisattva qui incarne et représente la compassion ultime. Un Bodhisattva vise l’état de Bouddha et facilite le progrès et l’éveil de ceux qui le veulent de leur plein gré. Il aide d’abord les autres êtres sensibles à s’éveiller tout en progressant lui-même vers son propre éveil définitif, qui est celui d’un Bouddha.

Chenrezig Sand Mandala from Dropbear on Vimeo.

Vu de plus près : une technique impressionnante, à couper le souffle. Certains moines réalisent d’ailleurs les mandala avec un masque pour que l’air expulsé de leur nez ne fasse pas envoler les poudres colorées. la poudre est incorporée à l’intérieur d’un tube métallique qui finit en pointe très finement percé. Au dessus de ce tube se trouvent des crans qui, lorsqu’ils sont frottés avec une baguette, va faciliter la descente de la poudre dans le conduit du tube. Notons aussi que la poudre pigmentée est naturelle et constituée de substances minérales, végétales ou animales).

Tube pointu qui permet à la poudre colorée de s’écouler

Tibetan Buddhist monks create a sand mandala at the Newark Museum from Nic Corbett on Vimeo.

En dehors de la pratique spirituelle liée au mandala, il y a une forme plus commune de mandala qui consiste en une structure géométrique à colorer. Cette pratique d’ailleurs est une excellente solution pour entraîner sa concentration et pour vider son esprit de l’encombrement de trop de pensées. Elle est acceptée comme un très bon outil pour la méditation.

La réalisation de mandalas est toujours pratiquée dans les communautés Bouddhistes.

Pour faire le lien avec le champ des arts plastiques et ses pratiques artistiques contemporaines, je vous présenterai ce week end un artiste dont la démarche est très proche… Je garde un peu de mystère…

… Le voilà : installations de sel de Motoi Yamamoto

S. Ladic

Photographie source : le site Tout un art et http://carrefour.reginaassumpta.qc.ca/spip.php?article794 et http://journal-du-bocage.blogspot.fr/2007/02/jardiner-comme-confectionner-mandala.html

 

 

 

Envoyez cet article à vos amis. Partagez !

11 Responses »

  1. Pingback: Motoi Yamamoto et ses installations de sel

  2. Pingback: Des pixels dans l'histoire de l'art - De la mosaïque au Pixel Art - Part.1

  3. Bonjour,
    Comment lier cette pratique du mandala qui peut être très utile pour calmer nos élèves aux programmes des arts plastiques?

    • Je n’ai pas réponse à tout et j’espère que les lecteurs auront aussi des idées à partager. Cela peut être orienté vers des pratiques en lien avec le land art, l’art éphémère, le temps de l’oeuvre, art et spiritualité, en parallèle avec Roman Opalka… On peut remplacer le sable par des objets de récupération… Allez vous avez bien un peu d’imagination! 🙂 Pensons plus en terme d’ancrage artistique pour questionner les pratiques que « à la manière de… »

  4. Pingback: Je suis Charlie expliqué

  5. Pingback: Interview de Stéphane Dubois ou le rêve lumineux

  6. Pingback: Les notions, les mots clés des arts plastiques

  7. bonjour
    je souhaiterais faire des stages ou atelier de mandala de sable sur paris ou banlieue, mais je n’ai rien trouvé, pourriez vous m’aidez s’il vous plait?
    cette pratique m’interresse beaucoup
    merci

  8. Bonsoir, je suis jeune fonctionnaire stagiaire et votre article sur le mandala m’a donné l’inspiration pour un sujet sur la nuance de la couleur. Avec la qualité et quantité, la variation des différents médiums d’une seule et même couleur etc…

    Dès que je l’aurais mis au point je pourrais vous l’envoyer si vous désirez?

    Cordialement Jérémy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *